Pour les ongles suivis du signe +,
vous pouvez cliquer sur l’onglet
pour accéder à la page
d’accueil du thème indiqué,
ou poser simplement le curseur
pour ouvrir un menu secondaire.

Psychosomatique

psychosomatique - psychologie intégrative

Le psychosomatisme s’intéresse à la relation entre le psychisme et le corps. Une cause psychique peut-elle provoquer une maladie du corps, que l’on considère alors comme psychosomatique ?  Il y a de ce point de vue un dialogue de sourds.
– D’un côté une médecine orthodoxe ne veut pas considérer cet aspect causal, parce qu’il est jugé non rationnel et qu’il ne dispose pas de preuve suffisante, alors qu’il ne ne dispose pas davantage de preuve invalidante !
– De l’autre, divers courants de santé alternative qui sont convaincues de la pertinence de certains liens de causalité (décodage biologique) ne reposant que sur des observations répétées sans considérer que cette démarche très subjective a des limites.

Psychosomatique et somatopsychique

Une approche intégrative et systémique, prend tout en considération, et la part du psychisme dans les maladies chroniques est une hypothèse recevable, d’autant plus qu’elle apporte des solutions avec des avantages supérieurs aux problèmes qu’elle pourrait induire (et qui sont bien réels dans certains cas). En systémique, on parlerait plus volontiers de relation psycho-somato-psychique, car le lien, s’il existe fonctionne dans les deux sens.

La relation somatopsychique, souvent peu considérée en psychothérapie, est cependant bien utile. Le rôle des déficiences nutritionnelles  ou du microbiote intestinal lors de situations anxieuses ou dépressives est aujourd’hui bien connu.
Dans son ouvrage « L’ordre étranges des choses« , Antonio Damasio démontre un lien entre homéostasie du corps et le sentiment ressenti, soulignant à quel point notre situation corporelle conditionne notre état psychique.

Psychosomatique et approche intégrative

La part psychique dans les maladies chroniques ou le surpoids est intéressante si l’on évite les deux dérapages qui peuvent rendre un accompagnement intégrant le psychosomatisme plus dangereux qu’utile :
– Considérer que la part psychique est la cause réelle des maladies , ce qui tend à considérer les autres traitements comme inutiles.
– Appliquer des lois d’interprétation générale sur la causalité psychique des maladies et amener les personnes concernées à le croire, sans être conscient qu’il s’agit à la fois d’une démarche dogmatique et d’une prise de pouvoir.

Pour contribuer à une intégration bénéfique et non dangereuse du psychosomatisme dans une approche de psychologie et santé intégratives, nous proposons ici :

– Un extrait en vidéo d’une téléformation sur la relation thérapeutique qui traite de ce sujet (par Jacques B. Boislève) : 14 minutes.

– Une série de 6 articles qui traitent le sujet de manière approfondie, rédigés par Pascale soria en 2015, et toujours d’actualité.

Vidéo extraite d'une téléformation :
les trois formes de psychosomatisme

Psychosomatique et psychothérapie :
une série de 6 articles pour approfondir le sujet

RECHERCHER 
DANS CE SITE

Indiquez un mot clef pour faire apparaître les pages correspondantes :

LETTRE D'INFORMATION

➥ Voir les détails et le formulaire d’inscription aux infolettres proposées en nutrition, psychologie et  santé intégrative (information et annonce d’évènements)

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

—————

20-21/09/2024
9h00 – 18h00

—————

WE 19-20/10/24
9h00 – 18h00

—————

WE 16-17/11/24
9h00-18h00
ARTICLES PAR THÈMES
Partager
avec des amis